Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’insouciance (fragment 7)

« Debout, le verre, c’est la chute d’une cascade, un rideau de glace tendu, un bloc solide et cristallin… » Elle referme la main sur le cylindre froid pour en éprouver la résistance, malgré le vide, et apprécier le poli de la fine cloison. Resserrant...

Lire la suite

Sacré caillou

Sacré caillou

(Vauvenargues, Hiver 2002.) Un ciel plat, froid comme une plaque d'acier. La masse compacte de la montagne (vue depuis le jardin de la maison de Véronique) repose, calme et paisible dans l’air humide. C’est vert et bleu avec un peu de roux ; très peu....

Lire la suite

L'insouciance (fragment 11)

Elle est assise face au bassin. Elle feuillette une revue en jetant, de temps à autres, un coup d’œil par dessus les pages. Des lunettes de soleil cachent ses yeux mais le léger mouvement du menton suffit pour comprendre qu’elle ne lit vraiment. D’ailleurs,...

Lire la suite

En vrac et en hâte (et sans cravate)

En vrac et en hâte (et sans cravate)

1 - L'épave est dans l'amarre (saoulard) : se dit parfois d'un grand type épicé... - Entendre aussi : l'épreuve est dans l'amer, cédant aussi 2 - L'étrave haute elle coule : "late hit at night" se serait écrié le capitaine Berg...hélas! 3 - Serre pans...

Lire la suite

Jonas (1)

> Planches (sur étaton) 1 (marée basse) Assise au bord d’une plate-forme inclinée, protégée par l’ombre de la passerelle du poste de pilotage, Elle laissait ses jambes balancer doucement au dessus du ventre ouvert de la grande carcasse échouée. Un vent,...

Lire la suite

La rue peste

La rue peste

P -..j’ai toujours été attiré par ces graffitis qui surgissent au coin de la rue comme un petit diable de sa boite. L – Ouais! Y a une vache de présence dans ces bidouillages à la « va-vite-grouille-toi-ça vient ». P - …il y a des slogans et des visages...

Lire la suite

Opale regard

"…il y avait toujours, sur un coin de la table, un bol plein de pétales de roses." Sans l’appui et l’encouragement des Médicis, sans leur passion des lettres et des arts, comment aurait-il pu exprimer pleinement sa passion pour la beauté féminine? Ni...

Lire la suite

Mon crâne et moi...

Mon crâne et moi...

1 En recevant la tête de mort dans sa boîte en carton expédiée par la Poste, en Colissimo, j’aurais voulu mettre de la chair autour. À celle fin de savoir à qui appartenait ce grimaçant sourire d’outre-tombe. Mais on ne retouche pas la mort sans modèle....

Lire la suite

Re-naissance

Re-naissance

Boris Beluche - "les villes en bateau" [détail] - 2005 Renée Sens était fan de Marilyne Monrole. Elle avait vu tous ses films et c’est sans doute ce qui l’avait décidée un jour à monter sur scène faute de pouvoir tourner sur un plateau. Elle tournait...

Lire la suite

L’insouciance (fragment 5)

Elle - …Elle apparaît, au détour des arbres, sombre et majestueuse… Lui – Qui çà ? Elle - Atalante avance lentement le long des voies herbeuses de cet après midi de l'avant printemps, traverse la lumière argentée qui nimbe le miroir du canal en contre-bas…...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>